Sérotonine (Michel Houellebecq)


Moins détestable… moins tout.

Où est passé le mufle qu’on adorait mépriser? Où est passé Michel? (narrateur de plusieurs romans de Houellebecq). Je m’en suis ennuyée… En perdant sa libido (et ses illusions concernant sa vie), Florent-Claude (narrateur du récit) nous perd lentement, inéluctablement avec lui, une cigarette et un verre à la fois.

Besoin d’une injection massive de sérotonine après cette lecture…

  • Action n’est pas le mot… inaction serait plus appropriée. On suivra le narrateur dans ses pérégrinations désabusées entre l’Espagne et la France. Son but : trouver un lieu où crécher qui accepte les fumeurs. Plutôt pathétique…
  • Narration au Je (classique de Houellebecq) moins efficace parce que moins glauque? On se retrouve spectateur de sa dépression sans toutefois ressentir de compassion.
  • Style impeccable, comme toujours (enfin, on aime ou on n’aime pas).
  • Dr Azote est le seul personnage réjouissant de ce roman. J’ai adoré!

Vous avez pensé aux putes?

Enfin, maintenant on appelle ça des escorts, mais ça revient au même.

p. 237

Mais moi, je suis médecin. Et si un mec vient me voir : « Je suis déprimé, j’ai envie de me flinguer », est-ce que je vais lui répondre : « OK, flinguez-vous, je vais vous filer un coup de main… »? Eh ben non, je suis désolé mais non, c’est pas pour ça que j’ai fait médecine.

p.239

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.