La mort selon Turner (Tim Willocks) : thriller

roman noir
(sans jeu de mots poche)

Une lllllente agonie…

J’adore les romans dont l’action se situe en Afrique. Dépaysement garanti. Ici, on se retrouve en Afrique du Sud. Bien sûr, on y est déjà allé avec Roger Smith et Deon Meyer, mais une petite incursion dans les terres désertiques de la province du Cap-Nord ne pouvait pas se refuser.

  • Action dès le départ avec la mort d’une sans-nom dans un ghetto sordide = Début prometteur.
  • Voyage dans les terres perdues où la corruption règne = Toujours bien accrochée.  J’aime comprendre les rouages du mal.
  • Turner (le personnage principal, vous l’aviez deviné mes p’tits génies!) , policier parfait, homme idéal, morale blindée, corps de dieu, puissance en tout = Ça commence à faire beaucoup… euh, le surhomme, on l’a déjà rencontré?  Il me fait penser à la fameuse Lisbeth Salander de Millenium (Stieg Larsson)  T rilogie que je n’ai pas terminée pour cause de surfemme-non-crédible-bordel!
  • Finale toute en action, en armes et en voitures = On se croirait dans un film de monsieurs… pour ceux qui aiment le genre.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.